Le blog de Gond Pontouvre évolue

Bienvenue sur ce blog

Le blog de la ville de Gond Pontouvre évolue !!!

Vous pouvez découvrir le nouveau design, tous les articles de l’année 2017 ainsi que ceux qui ont une importance pour bien vous informer.

 

Alors bonne découverte et bonne lecture…

 

Enregistrez bien l’adresse de ce blog => https://leblogdegondpontouvre.wordpress.com

Elle ne sera bientôt plus disponible sur l’ancien blog de Sud Ouest Gond Pontouvre.

Publicités

Ah ! Quelle bonne année 2017 la municipalité d’Angoulême, le Grand’Angoulême et la STGA ont-ils réservé à certains abonnés du transport urbain.
Il s’agit de la catégorie des personnes âgées qui bénéficiaient d’un abonnement « Age d’Or » leur permettant de prendre le bus à volonté, moyennant une cotisation spécifique et dont le coût était réduit grâce un financement du service social de la mairie d’Angoulême pour combler le manque à gagner du transporteur.
Conséquences de ces nouvelles dispositions et je cite les termes d’une lettre du 10 avril 2017, signée de Madame la vice-présidente du Grand’Angoulême « en effet et comme vous le précisez dans votre courrier, les nouvelles dispositions mises en place par le service d’Action Social Seniors de la ville d’Angoulême ne permettent plus aux personnes de plus de 60 ans à faibles ressources domiciliées à Angoulême de disposer un tarif préférentiel dans les transports de l’agglomération (STGA).
Alors il ne restait qu’à ces personnes que les yeux pour pleurer. Sauf à s’abonner à la carte « Zen » figurant au tarif général de la STGA. Seulement la dite carte interdit à ses porteurs de monter dans le bus avant 8h30, de 11h30 à 13h30 et de 16h30 à 18h30.
Et comme elles n’étaient pas assez pauvres pour bénéficier d’une aide financière, les édiles en ont rajouté une couche en leur appliquant le tarif plein, adossé à la carte « Zen », soit 19,60 € par mois (15€/mois en 2016). Soit une augmentation annuelle de 85,20 € (+5,68%).
Et comme elles n’étaient pas assez pauvres… elles devaient, en outre, s’acquitter du prix du billet pour monter dans un bus aux heures qui ne leur étaient pas autorisées. (des bus qui à ces heures là, circulent fréquemment en dessous de leur capacité de remplissage ou quasiment vide).
Enfin, Madame la vice-présidente du Grand’Angoulême concluait sa lettre par :  » Dans l’attente des réflexions à venir dans ce cadre, j’ai demandé au service de la STGA de se rapprocher du service social de la ville d’ Angoulême pour étudier des solutions envisageables à court terme afin de rétablir une équité en matière de tarification des transports publics ». (Cette lettre datée du 10 avril 2017 reçue le 24 avril 2017 a de quoi me laisser dubitatif à ce jour).
Des déclarations réconfortantes qui, à ce jour, restent sans suite malgré les propos rassurants que m’a tenu la signataire de la  lettre précitée tout comme le maire d’Angoulême lorsque je les ai rencontré.
Mais, Bonne année 2018 quand même à ces édiles, qui tiendront peut-être leurs promesses un jour ?
Et restons zen pour formuler ces vœux.

*********

Bonne année 2018 quand même à Monsieur le directeur de la STGA qui trouve toujours un prétexte pour justifier le comportement inacceptable d’une minorité de conducteurs ou conductrices qui repartent de l’arrêt alors que le passager qui, leur a fait signe, a la frustration de voir repartir le bus alors qu’il se trouve à une trentaine de mètres du véhicule. Ou encore ces même personnels, qui ternissent l’image de marque de la STGA, démarrent brusquement alors que des personnes âgées ou à mobilité réduite n’ont pas pu regagner leur place avec des risques de chute, voir des chutes avérées, comme je l’ai constaté et signalé par écrit au directeur. Lequel dans lettre de réponse m’a répondu qu’il recommandait au personnel incriminé d’être indulgent avec les passagers.
Indulgent !!! Les usagers du transport urbain seraient-ils des coupables ? Coupables d’emprunter à titre onéreux un service public.
Bonne année 2018 quand même au personnel précité. Je leur souhaite, pour ce nouvel an, de s’acheter une bonne conduite (sans jeu de mot).
Bonne année 2018 et merci à la majorité du personnel roulant de la STGA. Ces hommes et ces femmes empreints de délicatesse et de conscience professionnelle a contrario d’une minorité mal agissante.

**********

Bonne année 2018 et merci  à tous ceux qui s’empressent d’être toujours prêts à venir en aide aux personnes qui ont des difficultés à descendre du bus ou à y monter, ou encore à franchir la hauteur d’un trottoir 

*********

Bonne année 2018, quand même à tous ces malotrus qui stationnent sur les passages piétons et qui trouvent toujours une bonne raison de le faire. Qu’en ce nouvel an ils prennent conscience des accidents graves qu’ils peuvent causer sans attendre la délivrance du PV qu’ils méritent

*********

LE MOT DE LA FIN

2018.jpg

Il sera pour vous mes chers lecteurs : que 2018 ne soit  que BONHEUR

Gérald Lame

Gond Pontouvre – LES YEUX BLEUS

Le bleu des yeux de l’un: couleur Méditerranée, cette mer qu’il adorait mais dont il regretta tant de n’avoir pu en faire le tour.

ormesson_jean.jpg
Le bleu des yeux de l’autre: couleur d’un regard tourmenté devenant aussi sombre que flamboyant pour allumer le feu.
L’un et l’autre,  dans un registre différent, ont apporté à plusieurs générations un plaisir culturel: littéraire et  musical.
L’un  et l’autre étaient populaires .
A vingt quatre heures d’intervalle leur destin s’est noué dans la mort.
Jean D’Ormesson l’académicien y a devancé Johnny Hallyday le rocker.
Comme Johnny, Jean avait une voix dont la  tessiture allait du grave à l’aigu.
Autant de faculté pour subjuguer un auditoire.
L’académicien le premier à recevoir la première femme sous la Coupole: Marguerite Yourcenar et plus tard Simone Veil qu’il salua avec cette élégance innée « Madame »... Madame Veil, qui en avait pourtant vu d’autres, eut alors, du mal à contenir son émotion.

1-168.jpg
Le rocker lui, enchantera, émouvra trois générations d’admirateurs bouleversés par son « Requiem pour un fou »
Il ne se ressemblaient pas. Mais ils avaient un point commun: être les interprètes d’une culture française qu’on aime bien
Leurs yeux bleus se sont fermés pour toujours.

 

 

Texte Gérald Lame – Photos DR

Gond-Pontouvre- Conseil Municipal abondance de délibérations

Mercredi soir (22 novembre), dès l’ouverture d’un long conseil municipal (2h30),  Gérard Dezier annonçait la couleur: « nous avons vingt huit délibérations à prendre il faut se concentrer ».
De la délibération sur le Pass Accession à celle d’un délégué titulaire à Via Patrimoine, on ne retiendra que les plus importantes.
– Même si elle n’était que de principe, celle qui concernait l’aide à l’accession à la propriété (Pass Accession) revêtait un caractère particulier . En raison du refus d’un notaire du versement de subvention sollicitée au motif que l’acte de vente est déjà passé. Or, le dépôt des dossiers de subvention en mairie correspond rarement à une date du conseil municipal.  Lequel a donc pris la décision de modifier le processus du versement permettant de le régulariser.
– Le rapport de la CLECT (Commission locale d’évaluation des transferts de charges). Un dossier de 22 pages qui détaille les modalités du transfert des charges communales à l’agglomération du Grand’Angoulême. Pare exemple pour la compétence des zones d’activités économiques, l’assainissement …
– Admission en non valeur. Il est habituel que la perception propose au conseil municipal d’effacer les dettes concernant essentiellement le paiement des cantines et garderies. Certains débiteurs sont soupçonnés de profiter du système et le maire a décider d’y mettre le holà. Après avoir effectuer des recherches, il a proposé de ne pas admettre en non valeur la somme de 1 636,91 € eu égard à la condition sociale du débiteur. En revanche le maire propose d’accepter en non valeur la somme de 23,90 € (4 débiteurs – inférieur au seuil de poursuite  (15€) par dossier).
Après quelques discussions au sein du conseil la proposition du maire a été validée
-Avenant à la convention de financement avec le CSCS Amicale Laïque. Le changement intervenu à la suite de la nomination d’un nouveau directeur dont la rémunération incombe désormais au CSCS, la convention de financement doit être modifier pour la période du 11 septembre 2017 au 31 décembre 2017. Une somme de 18 497,83 € reste a mandater à ce titre.

126-2621_IMG.JPG

Toutes les délibérations ont été votées

– Dérogation au repos dominical. Deux demandes ont été déposées pour l’année 2018.
La première concerne le secteur du commerce automobile. Le CNPA et Angoulême Automobiles (Établissements Renault) et porte sur cinq dimanches :21 janvier, 18 mars, 17 juin 16 septembre et 14 octobre 2018.
La seconde concerne le commerce de détail. Les établissements Picard Surgelés et porte sur quatre dimanches:
9,16,23,et 30 décembre 2017.
Ce sujet divise toujours le conseil municipal. La délibération favorable à ces demandes de dérogations a été prise par: 14 voix pour, 9 abstentions et 2 contre.

 

126-2622_IMG.JPG

Les deux élus du Front de Gauche 
se sont parfois abstenus et voté contre 
les dérogations au repos dominical
– Désignation d’un délégué titulaire à l’association Via Patrimoine.
Danielle Bernard ayant démissionné de son poste de représentante titulaire au sein de cette association, il convenait de procéder à une nouvelle désignation. A l’issue d’un vote à main levée c’est Laurence Lasalle, précédemment suppléante qui a été désignée titulaire et Bruno Pierre son suppléant.

Animations et fêtes de fin d’année

Gond Pontouvre sera partenaire du  31° TELETHON les 8 et 9 décembre.
24 heures de marche en relais.
Au gymnase Nelson Paillou
8 décembre – La nuit du Badminton
l’Animation des Retraités offre le petit déjeuner et vend des peluches ( partir de 8h)
9 décembre – Le conseil municipal des jeunes vend des décorations de Noël (10 à 12 h)
Mini tennis et jeux d’adresse (de 8h30 à 10h30)
Handfi mixte – Découverte du Hand pour les 5//12 ans – Séance de Gym douce pour les séniors (10h30 à 11h30)

* 13 décembre – Animations de Noël et spectacles gratuits
Salle des fêtes à 16 h – Les Marionnettes d’Angoulême présentent GEPETTO
Parvis de l’Hôtel de Ville à 17h – Apportez boules et guirlandes Pour décorer le sapin.
Concert de Noël par « Morgane et Chris » accompagnés de leurs élèves.
Chocolat ou vin chaud offerts

* 17 décembre – Atelier Folk et bal de 14h à 17h Salle CSCS-AL Gond Pontouvre.

Texte et Photos Gérald Lame

Gond Pontouvre – Le gymnase bien couvert

Lors du match de coupe de France de handball (1), qui se déroulera samedi soir, au gymnase du centre communal de Gond-Pontouvre; les acteurs de cette manifestation n’auront pas à craindre que le toit de l’édifice leur tombe sur la tête.
Fermé pour travaux depuis la fin du mois de juin, cette salle était en chantier pour en renforcer l’ossature métallurgique de la charpente, remplacer le faux plafond et refaire l’étanchéité de la toiture.

126-2623_IMG.JPG

275 000 € TTC

C’est le coût des travaux menés avec l’appui technique du Grand’Angoulême, représenté par Frédéric Hannetelle et Thomas Bodin. Gilles Nedjar assurant la surveillance du chantier pour le compte de la commune.
LEs entreprises prestataires étant: Troisel (Charpente), Sopréma (Étanchéité), Delage (Faux-plafond)
Un chantier rondement mené puisqu’il s’est achevé avec quarante cinq jours d’avance.
Ainsi, le site sera mis à la disposition des associations dès la fin de ce mois.
(1) Entre le BEC (Bordeaux étudiants club) et Gond Pontouvre

La visite du chantier, en partant de la droite:  Gérard Dezier le maire
et le dernier James Juin, adjoint chargé des travaux 

Texte et photo Gérald Lame

Gond Pontouvre – Les questions scolaires et les travaux

20170707_180621.jpg

Une nouvelle sonorisation favorise la
communication dans la salle du conseil

  • Les questions scolaires et les travaux de voirie figuraient à l’ordre du jour du conseil municipal du 7 juillet 2017.

La rentrée scolaire 2017

Plus d’inscriptions de moins de 3 ans et réorientation en priorité vers la Capucine ou exceptionnellement vers le Treuil étant entendu que les dérogations ne seront valables qu’un an et que les enfants devront réintégrer l’école du Pontouvre après.
Comparaison natalité/scolarisation : le creux de l’année dernière s’est comblé, les enfants de 3 ans ont été inscrits. Cette année, 99% de cette génération inscrite dans nos écoles.
Pour le moment, 10 moins de 3 ans inscrits seulement sur un effectif de 70.

Ecole primaire du Treuil

téléchargement.jpg

  • Arrivée d’un nouveau directeur : M. HOOS
  • L’école est labellisée E3D : Ecole en Démarche de Développement Durable. Seulement deux écoles en Charente ont reçu ce label.

Etude de circulation et de stationnement.

La cohérence du nouveau plan de circulation et le schéma de modération des vitesses doivent s’accompagner d’un traitement des carrefours principaux. Pour fluidifier le trafic, modérer les vitesses, faciliter et sécuriser les échanges; la majorité des carrefours seront gérées par des giratoires.

  • Traitement des carrefours les giratoires
    Route de Vars
     □ Carrefour: du « Relais » (modification du giratoire)
    □  Carrefour avec l’avenue Kennedy (nouveau giratoire)

371046927.JPG

  1. Route des Fours à Chaux
    Carrefours: du Treuil (nouveau giratoire et suppression des feux tricolores) et avec celui du Grand Plantier (nouveau giratoire)
  2. Route de Paris
    □Carrefours: avec la rue de La Marine, les rues de la République, du 8 mai 1945 et du Général Leclerc, la rue  du général Leclerc (suppression des feux tricolores), la rue de la Sebire, rue de Lamartine (nouveaux giratoires).
  3. Quartier du Treuil
    Carrefour avec le boulevard du Grand Plantier, les rues du Treuil et de la Croix Rompue (nouveau giratoire en extrémité de la voie nouvelle).
    Carrefour avec la rue de la Croix Blanche en extrémité de la voie nouvelle côté ZE des Savis (nouveau giratoire avec  la commune de Champniers  et la ZA des Montagnes)
    Carrefour avec les rues du Treuil, des Colombes et le boulevard des Sports (requalification du giratoire existant)
  4. Centre bourg
    Carrefour avec l’avenue Kennedy et la rue de l’Egalité (nouveau giratoire – étude soumise au schéma définitif de la ZAC de Rochine )
    Carrefour avec les rues Jean-Jaurès et de Paris (pont Pisany nouveau giratoire)
  •   Traitement des carrefours – les surélevés
    – Route de Vars
     Carrefour avec la rue du Petit Vouillac et des Bourguets
    □ Carrefour avec la rue Leyssenot (création y compris place de stationnement devant les commerces)
    □ Carrefour avec les rues du Pas de la Vigne et de la Rivière (création)
    □ Carrefour avec la rue Richelieu (création)
    – Route de Paris
    □  Au droit de l’entrée du parking situé au n°219 (création avec un plateau  devant les commerces et mise en place  d’une « zone 30 »
    – Route de Ruelle
    □ Au droit des routes d’Agris et des Quatres éviers (création avec un passage alterné)
    – Autres lieux
    □ A l’intersection de la rue de l’Egalité et de la rue Neuve (création)
    □ A l’intersection de la route des Fours à Chaux et la sortie du lotissement des Sablons (création avec pour objectif une sortie sécurisée)

Traitement des carrefours – maintien des feux tricolores

193448115.JPG

  1. Route de Paris X route de l’Isle d’Espagnac
  2. Route des Fours à Chaux X  rue du Pas de la Vigne  (niveau Pont SNCF)
  3. Route de Vars X rues du Petit Vouillac et des Bourguets
  4. Rues Jean Moulin/A. Leyssenot (passage sous la voie SNCF)
  • Traitement des carrefours – aménagement plan
    –  Route de Vars
    □ Carrefour avec la rue Jean-Jaurès (priorité donnée aux véhicules sortant de carrefour
    □ Lieu dit « La combe du pin » sortie du chemin de Puyrenaud sur la RD 737 (mise en place d’un radar pédagogique)
    □  A la sortie du lotissement des Sablons (création d’une écluse avec priorité à la sortie y compris aménagement de place de parking

Stationnement des véhicules légers
Il est proposé de renfoncer ponctuellement la capacité actuelle et d’identifier plus de stationnement comme sur la route de Vars et la rue Jean-Jaurès. Pour le reste de la commune le principe étant de de  conserver la capacité actuelle voir l’augmenter selon l’aménagement proposé
□  Parking au 219 de la route de Paris (création de 32 places en complément de l’existant)
□  Parking rue Cuvier  (création de 20 places en complément de l’existant)
□  Parking à Roffit à l’extrémité de la rue Marie Curie (création de 20 places en complément de l’existant)
□  Route de Vars devant les commerces (création de 11 places environ)
□ Parking rue A.Leyssenot (création de 20 places à la sortie du lotissement « Les Sablons » + 4 places en alternance)
□ Parking rue du Treuil ( création de 60 places environ sur cette place inoccupée en face de la salle de tennis de table + 26 places environ entre le collège et le groupe scolaire

Stationnement des deux roues
L’étude prévoit environ 100 places supplémentaires. A ce jour, seul trois bâtiments publics sont équipés.  A savoir, le centre communal, la salle du tennis de table, et le groupe scolaire du Pontouvre. La proposition concerne  les bâtiments publics et la proximité des commerces

Stationnement des poids lourds
Pour être cohérent au principe de l’interdiction de circulation des poids lourds sur la commune, il n’est pas proposé d’identifier ou de créer des stationnements spécifiques à ces usagers

Liaisons douces
La mise en place de « zone 30 » permet l’intégration des cyclistes à la circulation et le traitement des intersections principales, sécurise les échanges sur les points durs. Ainsi le contre-sens des voies en sens unique et en « zone 30 » pourra être autorisé.
– Chemin de Chaumontet et rue du 8 Mai 1945
□ Rues barrées au extrémités pour les VL/PL – Les Extrémités resteront ouvertes à la circulation douce et aux véhicules d’entretien
– Liaison entre le stade Jean-Jaurès et le parking jouxtant l’église
□ Requalification des voies empruntées en assurant la liaison piétonne et en renforçant la sécurité du piéton (cheminement plus large) et mise en place d’un jalonnement.
– Avenue du général De Gaulle
□ Dans la zone de rencontre allant  du carrefour de rues Pasteur et Garenne au centre communal (non inclus)
– Rue de la Madeleine à l’étang
□ Dans la zone de rencontre allant du boulevard urbain à la rue du 8 Mai 1945: rue partagée avec la commune d’Angoulême

Texte et photos Gérald Lame

Gond Pontouvre – Les médailles en récompense

Grosse distribution de médailles, ce mardi 27 juin dans la salle des fêtes de Gond Pontouvre, par le maire et ses collègues du conseil municipal aux pratiquants des différentes disciplines sportives de la ville et à leurs dirigeants.
Gérard Dezier devait, en préambule s’adresser à l’assistance pour souligner l’importance de la vie associative à Gond  Pontouvre. « Avec ses 3000 adhérents la vie associative pèse sur celle de la collectivité locale.  C’est le premier ferment de la solidarité dans les écoles de sport » s’est plu à observer le maire qui devait cependant regretter le manque d’attractivité du sport en Charente où les équipements manquent de progression.
La commune de Gond Pontouvre bénéficie quant à elle d’un nombre d’installations suffisamment importantes pour une ville de 6000 habitants. De quoi faire des envies chez ses voisines.

Les récompenses

C’est plus de 150 médailles et trophées qui ont été distribués qui ont été distribues lors de cette manifestation

IMG_2604.JPG

– Tennis
Martin Leservoisier – Andréas Roy (équipe garçons 9/10 ans)
William Denizet – Philippe Morelieras – Daniel Bruimaud – Clément Loyer – Patrick Vivien (équipe séniors hommes)

IMG_2590.JPG
– Badminton
Ruby Lavallée – Laura Marquet – Gabin Guilloteau – Céline Gachet – Florian Guiche – Julien Allain – Elodie Gabillard -Julien Mages. Mélanie Redon et Benjamin Delhal (dirigeants).

IMG_2592.JPG
– Tennis de Table
Lucas Oudoul – Solal Mambi Mawangu -Nathan Doussinet – Albin Thoueilles – Louis Destarac (jeunes)
Aurore Motard – Amandine Palud – (Séniors)
Joel Marchand (vétérans)
Mathias Grégoire (championnat minimes) – Noé Bach et Alexande Barrère – Julien Barrère et Romain Erlos (championnats  benjamins/minimes, cadets/juniors.
Jérémy Bé – Jules Cassé – Noel Chevalier – Patrice Boutaud – Patrick Gouyon – Pierre Chaumette – Guillaume Monin -Jimmy Laurin Desport -Stéphane Ouvrier Bonnaz – Mélissa Magnanon – Christophe Matrenchard -Bruno Marzat – Léo Douchet – Jérome Drapeau – Bernard Barbier – David Bretaud – Pascal Desport – Daniel Enée – Fabrice Autin – Clément Defoulounoux – Florian Favraud – P. Antoine Jammet – JP Delage – Florian Grégoire – Antoine et Mathieu Seguin – Mathieu et Stéphane Tournebouraud – Sébastien Silvestrini (championnat séniors)
Magali Rousset (sport adapté)
Mélanie Raybaud (bénévole)

IMG_2594.JPG

– Canoë
Romane Giret – Thimoté Gardes (poussine/poussin)
Niels Comte – Manon Joubert (benjamin/benjamine)
Clément Riéra – Maxime Blondeau  (minimes)
Perrine Joubert (cadette)
AdrienPicco et Etienne Chauvin ( biplace séniors)
Alix Jousseaume – Corinne Joubert

IMG_2597.JPG
– G2A (athlétisme)
Anthony Jezequel – Mathieu Picard
– ACGP (football)
Equipe fanion – Equipe U11

 

IMG_2599.JPG
– GPHB (handball)
32 filles et 38 garçons répartis en cinq groupes. Dont une équipe de garçons de moins de 13 ans a remporté la coupe de la Charente. Une deuxième place en championnat régional et la coupe de la Charente pour les garçons de 15 ans. Coupe et challenge de la Charente pour les garçons et les filles des groupes de 14.
Mélisande Condat – Christophe Normand -Frédéric Guirao (dirigeants) .  

Texte et photos Gérald Lame

IMG_2601.JPG